Ai Weiwei au Bon Marché

 

ai weiwei

On sait que le Bon Marché se distingue des grands magasins parisiens par son offre de plus en plus luxueuse mais aussi par son programme d’expositions. C’est au tour d’Ai Weiwei de s’inviter au BM. On a en un peu assez du très institutionnel Ai Weiwei mis à toutes les sauces, du coup on se désintéresse de la communication orchestrée pour créer l’événement. Et puis, on passe devant et quand même, il faut reconnaître que c’est très réussi. Tous ces cerfs-volants inspirés de la mythologie chinoise, réalisés en bambou et papier, qui volent au centre du magasin… ça en jette ! Une belle exposition à petit prix puisque l’entrée au Bon Marché est gratuite. Une fois dans l’enceinte, c’est à vos risques et périls !

Jusqu’au 20 février au Bon marché

 

 

Assises Internationales du Roman 2015

Assises Internationales du Roman

Pour fêter le roman tout en s’offrant une promenade à travers Lyon, rendez-vous aux Assises Internationales du Roman organisées par la Villa Gillet et Le Monde. Du 25 au 31 mai, les Assises réunissent écrivains, journalistes, artistes, chercheurs, scientifiques et penseurs du monde entier. Parmi les invités : Olivier Assayas, Nickolas Butler, Erri De Luca, Pascal Bruckner…

Voir le programme

Egoïste is back

 

exemple maq Egoiste

Créée en 1977 par Nicole Wisniak, la revue Egoïste est unique en son genre. Son genre, c’est celui du luxe, de la mode et de la beauté avec des collaborations légendaires telles que celles de Richard Avedon, Paolo Roversi, Alexandre Jardin, Jean d’Ormesson ou Le Clézio.

Le numéro 17 est paru le 23 janvier (après 3 ans d’absence), tiré à 20.000 exemplaires. Précipitez-vous, vous y retrouverez Cate Blanchett, Bernard Kouchner, Golshifteh Farahani et des textes de Charles Dantzig, Marie Darrieussecq, Christophe Ono-dit-Biot et Yann Moix.

 

Esox Lucius ou le petit poisson de l’art contemporain

 

art contemporain

En matière d’art contemporain, l’actualité voudrait que nous parlions ici de la Fondation Louis Vuitton. Mais son ouverture nous paraît avoir déjà été largement couverte et les heures de queue pour y mettre un pied sont propres à dissuader les plus motivés. Attendons un peu pour nous y rendre et attardons-nous sur un acteur plus modeste de la promotion de la discipline : Esox Lucius.

Depuis plusieurs années, l’association Esox Lucius mène une mission de diffusion de l’art contemporain dans le sud de la Bourgogne et offre à un public qui n’en est pas saturé des expositions de fort belle facture.

Après Au Travail, une exposition de Harald Fernagu, Maxime Lamarche, Thomas Braize, Shan Gao, c’est Aux côtés de Marie Vassilieff qui est programmée du 14 novembre au 18 décembre.

Autour de la personnalité singulière de l’artiste Marie Vassilieff (1884-1957), Cette exposition  permet de se rendre compte de l’effervescence créatrice qui régna entre les deux guerres et particulièrement durant la période appelée « les années folles » : années de rupture marquées de transgressions artistiques et esthétiques.

Collège Les Bruyères – 2 rue de la Planchette – 71800 La Clayette

esoc lucius

Ikea téléporte votre cuisine

Ikea #cuisinebox

L’opération s’appelle #CUISINEBOX par IKEA. Jusqu’au 25 mai, la marque suédoise met à la disposition du public des  cuisines équipées dans 3 lieux exceptionnels : sur les Berges de Seine, sur la terrasse du Théâtre du Châtelet et sur le toit de la Cité de la Mode et du Design.

C’est tout simple : vous réservez pour un brunch, un déjeuner ou un dîner, vous choisissez le lieu, vous faites vos courses et vous venez cuisiner. Les vrais fans de cuisine peuvent aussi bénéficier d’un atelier.

Une tour, détours par Johannesburg

 

Ponte City

Erigée en 1975 à Johannesburg, la tour Ponte City retrace l’évolution de la ville depuis une quarantaine d’années. Le photographe sud-africain Mikhael Subotzky s’est associé à l’artiste anglais Patrick Waterhouse pour suivre pendant cinq ans des tranches de vie dans Ponte City. Cette immersion donne une série de photos exposées au Bal jusqu’au 20 avril prochain. De la sociologie en images au travers de portraits, d’appartements habités ou abandonnés, d’objets laissés là, juste comme ça.

Le Bal se définit comme un lieu indépendant dédié à la représentation du réel par l’image, sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma, nouveaux médias.

C’est aussi une ancienne salle de bal transformée en un lieu très agréable qui mérite d’être découvert. On peut y prendre un café et parce que tous ces lieux culturels ont besoin de financements, on peut aussi le privatiser pour des événements d’entreprise.

Le Bal, 6 impasse de la Défense – Paris 18e

Madame et Mademoiselle font leur cinéma au Palais de Tokyo

Mademoiselle Cinéma

Le Palais de Tokyo vient tout juste d’ouvrir deux salles de cinéma so chics : Mademoiselle et Madame Cinéma. Exploitées par MK2 ( déjà coupable du Silencio de David Lynch et du Germain Paradisio), les deux salles sont privatisables tout au long de l’année, le Palais de Tokyo se réservant 30 soirées annuelles pour ses événements partenaires. Madame compte 60 sièges, au design habituel des MK2 tandis que Mademoiselle en compte 25 d’un confort absolu, accompagnés d’un footstool et d’une petite table individuelle pour accueillir un verre. Un très bel endroit pour une soirée clients en petit comité ou une soirée entre amis si pouvoir d’achat. Location à partir de 1.000 euros.

Première Nuit de l’Optimisme, le 7 février 2014

Nuit de l'Optimisme

Propager l’optimisme dans l’entreprise, moteur d’énergie individuelle et collective, pour ouvrir la voie à de nouvelles façons de travailler ensemble… Tel est le propos de la Nuit de l’Optimisme organisée par Christine Cayré le 7 février 2014 à l’Espace Cardin.

Pour en savoir plus et vous inscrire : www.affaires-d-optimisme.com

Télécharger le communiqué de presse

 

 

Grataloup chez Artaban


Grataloup

La galerie d’art Artaban agrandit son show room 12 rue de Louvois Paris 2e. Artaban.com, c’est une galerie en ligne où l’on trouve beaucoup, beaucoup de choses : bijoux, mobilier, luminaires… et collages. Et précisément c’est Julien Grataloup – un virtuose du collage – qui illustre le carton d’invitation de l’inauguration du nouvel espace. Partisane a travaillé avec Julien il y a quelques années et c’était un plaisir.

 

 

Mais où est passé mon MOB ?

 

MOB

On voit partout fleurir des restaurants de hamburgers dans Paris ; un peu trop d’ailleurs.  Mais le spot du moment, c’est le M.O.B. Situé en bord de Seine, dans la Cité de la Mode et du Design, on y trouve toute la panoplie de la cuisine rapide US : Hamburgers, hot dogs, nuggets… mais qu’avec de bons produits. Carnivores, attention, ici l’ambiance est végétarienne. Et on en profite pour faire un tour de la Cité, espace ouvert à toutes sortes de créations.

Cité de la Mode et du Design : 34 quai d’Austerlitz – Paris 13e